Coopération: la Côte d’ivoire disposée à renforcer ses « relations historiques » avec l’Italie ( Alassane Ouattara)

92

Le président ivoirien, Alassane Ouattara a réaffirmé la disponibilité de la Côte d’Ivoire au renforcement des relations historiques, d’amitié et de coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Italie.

Il s’exprimait au terme d’une audience qu’il a accordée  ce mercredi 03 avril 2024 au président de la République Italienne, Sergio Mattarella, arrivé à Abidjan, pour une Visite officielle de 72 heures, en Côte d’Ivoire.

Alassane Ouattara a rappelé que pour ces dernières années, le volume des échanges commerciaux bilatéraux globaux entre l’Italie et la Côte d’Ivoire est en constante augmentation.

 »Il est passé de 483 millions d’euros en 2021 à plus de 595 millions d’euros en 2022, soit une hausse de plus de 23 %. », a-t-il dit.

À en croire le chef de l’Etat ivoirien, l’implantation d’environ 80 entreprises italiennes en Côte d’Ivoire témoigne de la bonne coopération des deux Etats. C’est pourquoi, il s’est félicité de la fructueuse collaboration avec le groupe ENI qui a récemment fait la découverte avec Petroci d’importants gisements de pétrole et de gaz pour des investissements de 9 et 6 milliards de dollars respectivement pour Baleine et Calao. « Nous encourageons les entreprises italiennes à s’intéresser également à la transformation du cacao et de l’anacarde. »

Au cours de leurs échanges, les deux hommes d’Etats ont salué la ferme volonté du gouvernement italien, dirigé par le président du conseil Madame Giorgia Meloni, de donner un nouvel élan à la coopération avec le continent africain.

M. Alassane Ouattara est revenu sur le plan Mattei évoqué en janvier 2024 lors du premier sommet Italie, Afrique. Ce plan d’investissement opérationnel d’un montant global de 5,5 milliards d’euros, a été lancé dans le domaine prioritaire de l’éducation, la formation professionnelle, la santé, l’économie, l’énergie, l’eau, la sécurité alimentaire et les infrastructures. « Je me réjouis que la Côte d’Ivoire soit sélectionnée pour le volet santé comprenant les femmes, les enfants et les personnes vulnérables », s’est-il félicité.

Le président et son hôte ont aussi évoqué les questions liées à la lutte contre l’immigration irrégulière ainsi que le choix porté sur la Côte d’Ivoire pour être parmi les pays bénéficiaires du programme 2023-2025 des flux illégaux d’entrée en Italie pour des travailleurs étrangers. « M. le président, je vous ai affirmé la disponibilité de la Côte d’Ivoire à continuer à œuvrer dans le cadre de l’accord signé entre les deux, Ministre en charge de la sécurité à lutter contre l’immigration et irrégulière en direction de l’Italie. », a-t-il ajouté.

Les deux personnalités ont échangé également sur la situation politique en Côte d’Ivoire qui est apaisée et la situation sécuritaire préoccupante dans la sous-région et dans le monde du fait des changements climatique, mais également au plan politique des changements anticonstitutionnel dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest, des attaques de groupe armée terroristes et la crise en Ukraine et la situation à Gaza. « Il est nécessaire de trouver urgemment une solution à ses crises et de permettre surtout pour Gaza l’accès humanitaire dans cette enclave. », a souhaité Alassane Ouattara.

Le président de la République Italienne, Sergio Mattarella a rappelé les bonnes relations existentielles entre la Côte d’Ivoire et l’Italie en raison de l’amitié qui existe entre « nos deux pays et également également du fait que nous partageons les mêmes valeurs fondamentales qui sont celles de la paix, de la solidarité et du dialogue entre les pays. »

Le président d’Italie a exprimé également l’engagement de son pays en vue de la stabilité et du développement du continent africain et de l’Afrique de l’Ouest, notamment.

Poursuivant, il a dit reconnaître le rôle de la Côte d’Ivoire, en faveur de la stabilité dans la région.

C’est pourquoi il a réaffirmé le soutien de l’Italie à l’action de la Côte d’Ivoire et de la CEDEAO qui est très importante dans le domaine de lutte contre le terrorisme pour renforcer la stabilité dans la région. Selon lui, la lutte contre le terrorisme est important d’autant plus que ce phénomène met en danger la coexistence paisible entre les peuples.

« La Côte d’Ivoire est pour l’Italie et l’Europe, un partenaire majeur et qui contribue aux activités de l’académie internationale. L’Italie souhaite contribuer aux activités de l’académie internationale de lutte contre le terrorisme qui a son siège ici en Côte d’Ivoire. Également, je voudrais souligner notre détermination à lutter contre la piraterie et les trafics dans le golfe de Guinée. », a-t-il déclaré.

abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.