Côte d’Ivoire : ONU Femmes sensibilise les diplomates à l’intégration du genre

84

ONU Femmes a organisé une rencontre de sensibilisation des diplomates à l’intégration du genre,  vendredi 27 octobre 2023 à l’hôtel Noom d’Abidjan Plateau, sur le thème “la diplomatie sensible au genre au service de la politique étrangère de la Côte d’Ivoire”, lors de la 1ère Journée internationale des femmes dans la diplomatie.

Le ministre des Affaires étrangères de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Adom Kacou Houadja Léon a révélé que “l’inclusion des femmes dans les processus de consolidation de la paix est essentielle pour leur succès à long terme, car elles abattent un travail crucial pour combler les profondes divisions et œuvrer pour le vivre ensemble au sein de leur communauté”. Et d’ajouter, “Nous pouvons sans aucun doute affirmer que sans leur dynamisme et leur foi inébranlable, en des lendemains meilleurs, notre pays aurait du mal à atteindre ses objectifs de développement socio-économique “. De plus, Il a indiqué que cette activité “permettra aux femmes diplomates d’améliorer leurs connaissances sur la promotion du genre et sur la résolution 1325 du conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité afin de faciliter sa mise en œuvre en Côte d’Ivoire”.

Nassénéba Touré, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant a souligné que “dans la droite ligne de la ministre d’Etat Kandia Camara, le ministre Kacou Adom ira encore plus vite pour que de 20 à 25 pourcent nous passons à 50 % de femmes ambassadeurs pour nous représenter dans différents pays “. “Toutes ses actions qui sont en train de se passer sont le résultat de la résolution 1325 “, a-t-elle insisté. Poursuivant, elle a révélé que concernant l’égalité des genres en Côte d’Ivoire “pendant ses douze années, l’école obligatoire de la petite fille à amener pratiquement au même niveau, les petites filles et les petits garçons de 45/55 contrairement à 30/70 d’antan, les femmes dans les corps d’élites comme la gendarmerie, des femmes présidentes d’institutions, tout cela fait parti de la résolution 1325 qui est en marche en Côte d’Ivoire sous l’impulsion du président Ouattara”.

Pour sa part, la Représentante Résidente de ONU Femmes en Côte d’Ivoire, Antonia Ngabala Sodonon, a soutenu que la journée internationale des femmes dans la diplomatie a été “instituée par les Etats membres des Nations Unies qui ont décrété , en juin 2023, le 24 juin, journée internationale des femmes dans la diplomatie”. Elle a salué “l’excellente collaboration entre le ministère des affaires étrangères et ONU Femmes qui se manifeste à travers la tenue de ce séminaire, elle a souligné que “cette collaboration est porteuse de beaucoup d’espoir quant à l’amélioration des indicateurs relatifs à l’adoption de la diplomatie sensible au genre par la côte d’Ivoire dans le cadre de sa politique étrangère”.

Par ailleurs, l’ambassadeur du Canada, SEM Anderson Blanc, a affirmé que “la Cote d’Ivoire fait figure de leader autant au niveau sous régional, régional que continental, SEM le président de la république, Alassane Ouattara est aussi un champion He for She. Pour nous le canada, c’est avec humilité que nous venons ici pour dire oui, il faut une grande représentation de la femme et des filles dans toutes les sphères de la société et ça passe au niveau de la représentation diplomatique.” Et d’ajouter”, parce qu’on le sait, chiffre à l’appui, lorsque la femme est plus impliqué au niveau de la résolution des conflits, au niveau de la paix et de la sécurité, au niveau de la diplomatie, on résout les conflits les sociétés fonctionnent mieux et la femme à sa place”.

ONU Femmes est l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. Elle a été créée dans le but de « promouvoir la parité et l’autonomisation des femmes partout dans le monde ».

abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.