Cinq aspects de la nomination de Judith Suminwa Tuluka en tant que première femme Premier ministre en RDC

C'est la première fois qu'une femme occupe ce poste de premier plan dans le gouvernement, ce qui reflète une avancée significative vers l'égalité des genres dans le pays et sur le continent africain, Judith Suminwa.

33

1- Agée de 56 ans et mariée, mère de deux enfants   Judith Suminwa  Tukula est une diplômée de l’université libre de Bruxelles, elle a une longue expérience dans le secteur bancaire et le PNUD (Programme des Nations Unies pour le Développement) Avant d’être nommée Premier ministre, Judith Suminwa a occupé le poste de ministre du Plan au sein du gouvernement LUKONDE II.

2 –L’une des plumes derrière le discours du Chef de l’Etat et appréciée pour sa perspicacité de synthèse.

3 -Membre de l’union pour la démocratie et le progrès, parti au pouvoir elle entretient des relations étroites avec la famille présidentielle Cette expérience lui confère une connaissance approfondie des enjeux socio-économiques du pays, ce qui pourrait lui permettre de mieux diriger le gouvernement dans un contexte de défis multiples.

4 -Sa mission s’annonce complexe au moment où elle va occuper ce poste dans un contexte socio-économique complexe marquée par la pauvreté et les conflits armés récurrents dans l’est du pays.

5 Dans ses premiers mots elle a affiché sa détermination à relever les défis majeurs du mandat de Felix Tshisekedi.

 

 Symbole d’inspiration pour les femmes

Sa nomination en tant que Premier ministre constitue un exemple inspirant pour les femmes congolaises et africaines, démontrant qu’elles peuvent accéder à des postes de leadership et influencer positivement la gouvernance de leur pays.

Des femmes africaines  telles qu’Ellen Johnson Sirleaf du Libéria, Phumzile Mlambo-Ngcuka d’Afrique du Sud, qui fut la première femme vice-présidente de son pays de 2005 à 2008, Aïchatou Mindaoudou du Niger, ayant exercé en tant que ministre des Affaires étrangères du Niger et représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies pour la Côte d’Ivoire, ainsi que Kandia Camara, Présidente du Sénat ivoirien depuis le jeudi 12 octobre 2023, ont toutes joué un rôle majeur dans la gouvernance de leur pays, ouvrant ainsi la voie à d’autres femmes pour occuper des postes de leadership en Afrique. Le regard demeure rivé sur la gouvernance de Judith Suminwa.

La rédaction avec source : Brut

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.