Côte d’Ivoire/littérature : « le SILA est une fête, et le roi de cette fête demeure le livre de papier », (Ally Coulibaly, grand chancelier de l’ordre national)

31

La 14 -ème édition du Salon International du Livre d’Abidjan (SILA) a été officiellement ouverte mercredi 15 mai 2024 au Parc des Expositions d’Abidjan dans la commune de Port Bouët autour du thème, “le livre, un pari toujours gagnant”.

Au cours de cette cérémonie d’ouverture, le grand chancelier de l’ordre national, Ally Coulibaly, parrain du SILA 2024 a affirmé que « le SILA est une fête, et le roi de cette fête demeure le livre de papier ». Avant cette affirmation, il a expliqué le rôle que peut avoir la lecture dans la vie de chacun. «La lecture propose aux jeunes des irremplaçables outils de connaissances (…) elle nourrit leur intelligence, enrichit leur vocabulaire. (…) La lecture offre le savoir faire et le savoir être, elle véhicule la vérité, la sagesse et la beauté(…) la lecture est un voyage, lire c’est traversé les époques, arpenté les continents, c’est vivre plusieurs fois de nombreuses vies, la lecture nous permet de surmonter notre solitude (…)», a-t-il expliqué.

Le commissaire général du salon, Anges Félix N’dakpri a pour sa part révélé que le choix du parc d’exposition n’est pas fortuit, il a affirmé la volonté de faire de ce grand espace, un endroit étroit pour les éditions à venir afin que le livre ne reste pas en marge du développement du pays. «Nous avons opéré le choix d’investir l’immense parc des expositions que nous rêvons de rendre exiguë l’an prochain » .

Par ailleurs, le Chef de la délégation du Kenya, pays invité spécial de cette édition, Chambi Herman a au nom de Aisha Jumwa Katana, ministre de l’Égalité des Sexes, de la Culture, des Arts et du Patrimoine du Kenya, informé que son pays se tient prêt pour apporter son soutien à l’industrie de l’édition du livre. «Notre gouvernement est prêt à soutenir l’industrie de l’édition », a-t-il informé et invité les maisons d’éditions ivoiriennes à venir au prochain salon du livre à Nairobi .

En outre, Françoise Remarck, ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire a indiqué que «le choix de l’auteur à l’honneur confirme l’ouverture du SILA à renforcer sa notoriété à l’international ». S’adressant aux acteurs du livre, elle a réaffirmé son ambition et sa disponibilité pour que la Côte d’Ivoire soit la référence pour le livre. « Je suis consciente des difficultés et des menaces que vous traversez», a-t-elle rassuré les auteurs. De plus, elle a invité les acteurs de la chaîne du livre à faire des contributions pour créer la “maison du livre “ .

Cette deuxième journée du SILA était la journée des écoles qui a vu la présence de plusieurs élèves et étudiants venus de diverses écoles du pays ce qui a permis plus d’engouement. La première journée était la journée Akwaba, ce mardi. Place aux journées de la république (jeudi), du Geek (vendredi) et de la famille (samedi) pour refermer la grande messe du livre qui se tient jusqu’au 18 mai prochain. De plus, des expositions ventes de livres, des ateliers d’écriture, des concours Tik Tok de slam, de poésie et de lecture à voix haute vous y attendent. Pour cette édition, l’auteur à l’honneur est Serge Bilé, la ville historique de Grand-Bassam est l’hôte du Salon et la République du Kenya est le pays invité d’honneur.

Le SILA, qui met en situation les principaux corps de métier de la chaîne du Livre, a été créé par l’Association des Éditeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI) en 1999.

abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.