Prévention des conflits et tensions en Côte d’Ivoire & en Guinée : bilan satisfaisant pour les acquis du projet IMPACT

74

A l’issue de la cérémonie de clôture du projet IMPACT (Implication des Médias numériques pour une Prévention Active des Conflits et des Tensions) tenue le 25 avril 2024 à Abidjan, Touré Hamed, chef de projet, a annoncé que   IMPACT a contribué pendant 26 mois à lutter contre la désinformation, les discours haineux, ainsi qu’à prévenir les conflits et les tensions en Guinée et en Côte d’Ivoire.

Selon lui , le projet IMPACT a permis de dresser un bilan satisfaisant avec la participation  avec  l’état des lieux sur les normes applicables à partir d’ une plateforme sécurisée et collaborative pour prévenir les conflits engendrés sur les médias en ligne, de la mise en œuvre d’activités de formation en Guinée et en Côte d’Ivoire et de 04 formations sur la couverture des conflits de manière éthique responsable et équilibrée, à destination de 160 acteurs des médias.

Poursuivant il a ajouté que ce sont 119 bénéficiaires de formations sur la lutte contre les messages haineux et les informations trompeuses et 30 journalistes citoyens formés et munis d’outils journalistiques en Côte d’Ivoire favorisant la publication d’information de manière responsable et éthique, 13 caravanes de sensibilisation sur la haine et les informations trompeuses à destination de 44538 personnes en Côte d’Ivoire. Pour le cas de la Guinée, ce sont 10 sessions d’informations sur la haine et les informations trompeuses dont ont bénéficié 561personnes et 01Mooc (massive open online Course) crée par Ablogui pour renforcer les capacités des citoyens sur le potentiel des médias numériques.

Pour sa part, Martina Borovac, représentante de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire a souligné que ce projet a permis de renforcer la résilience des communautés face à la manipulation de l’information et la désinformation contribuant ainsi à la construction d’un environnement médiatique plus simple. Avant d’exprimer sa reconnaissance envers le gouvernement Ivoirien pour son soutien continu et envers les membres du Consortium IMPACT et les représentants des organisations de la société civile pour leur engagement tout au long de ce projet.

Martina Borovac, représentante de l’Union européenne (UE) en Côte d’Ivoire a souligné que ce projet a permis de renforcer la résilience des communautés face à la manipulation de l’information et la désinformation contribuant ainsi à la construction d’un environnement médiatique plus simple

Financé par l’Union européenne et l’Agence Française de Développement à hauteur d’un million d’euros (environ 700 millions de FCFA), le projet Impact vise à contribuer à consolider une paix durable en Afrique de l’ouest, plus spécifiquement à renforcer le rôle positif de la société civile dont les médias numériques en matière de prévention des conflits.

Le projet IMPACT est réalisé en Guinée et en Côte d’Ivoire par un consortium de cinq organisations, comprenant deux entités françaises, Avocats Sans Frontières France (ASF France) et Danaïdes, une plateforme panafricaine, AfricTivistes, ainsi que deux associations nationales, à savoir l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI) et le REPPRELCI.

Maya

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.