Sécurité routière en Côte d’Ivoire : une baisse de 20% au niveau des tués et de 12% au niveau des blessés enregistrée entre 2022 et 2023

62
Avec la mise en œuvre de la Stratégie nationale de Sécurité routière (SNSR 2021-2025), adoptée en juillet 2021 par le Gouvernement ivoirien en vue de lutter contre les accidents de la circulation routière, l’on note une baisse des indicateurs d’accidentalité entre 2022 et 2023 en Côte d’Ivoire, soit, 20% en moins au niveau des tués (-23% par rapport à 2019) et 12% en moins au niveau des blessés (-14% par rapport à 2019).
Le Conseiller Technique chargé de la Sécurité routière au ministère des Transports, Étienne Kouakou, a donné l’information, ce mardi 16 avril 2024 à Abidjan-Plateau, au cours de la tribune d’échanges « Tout savoir sur » (TSS) initiée par le Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG).
« Les résultats des efforts entrepris par le Gouvernement donnent des raisons d’espérer. En effet, nous constatons une baisse des indicateurs d’accidentalité entre 2022 et 2023, notamment, -20% au niveau des tués (-23% par rapport à 2019) et -12% au niveau des blessés (-14% par rapport à 2019) », a annoncé Étienne Kouakou, rappelant que la SNSR 2021-2025 vise la réduction de 25% des victimes des accidents de la circulation en 2025 par rapport aux données de 2019, année de référence.
Pour l’atteinte de ces résultats « relativement satisfaisants », le Gouvernement a mis en œuvre plusieurs actions dans le cadre de la SNSR 2021-2025. Ce sont, notamment, le déploiement de la vidéoverbalisation, la mise en œuvre du permis à points, les activités de la Commission de retrait et de suspension du permis de conduire, et l’instauration des Semaines nationales de sécurité routière, dont la dernière s’est tenue du 03 au 10 avril 2024.
Ces réformes majeures permettent d’observer, dans la circulation, « une légère amélioration du comportement des usagers de la route », a fait savoir le conseiller technique du ministre Amadou Koné. Il s’agit, a-t-il indiqué, de la réduction de la vitesse moyenne des automobilistes passée de 80km/h en 2021 à 59 km/h en 2022, du port de la ceinture de sécurité plus observé dans la circulation, du respect des feux rouge, du port du casque pour les conducteurs de 2 roues sur les axes structurants.
Notons que la Stratégie nationale de Sécurité routière 2021-2025 repose sur cinq piliers principaux, à savoir  la gouvernance de la sécurité routière, la sécurité des routes, la sécurité des véhicules, la sécurité des usagers et les soins post-accidents.
CICG
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.