Côte d’Ivoire /Assises nationales des femmes: un cadre de réflexion pour assurer le plein épanouissement individuel et collectif des femmes

71
C’est sous le thème : « Fédérer et valoriser les énergies féminines pour le développement de la Côte d’Ivoire » que s’est tenu le lancement de la première édition des  Assises nationales des femmes de Côte d’Ivoire (ANAFCI)  des ANAFCI en présence du Premier Ministre , Robert Beugré Mambé. C’était le lundi 22 avril 2024, à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, à Abidjan-Cocody
Selon le chef du gouvernement, les Assises nationales des femmes de Côte d’Ivoire (ANAFCI) apparaissent donc comme un cadre idéal de réflexion et de propositions des femmes de Côte d’Ivoire, dans toutes leurs composantes, pour réfléchir ensemble sur les sujets au cœur de leurs préoccupations quotidiennes et identifier les solutions idoines qui permettant d’assurer leur plein épanouissement individuel et collectif, a dit le Premier Ministre, Robert Beugré Mambé.
« Je salue l’organisation de cette belle initiative des ANAFCI qui s’inscrit dans la droite ligne de la vision du Président de la République et dans la feuille de route du gouvernement. Les recommandations de ces assises seront utiles à tous les ministères et à toutes les institutions de Côte d’Ivoire », a indiqué le Chef du gouvernement.
Si Robert Beugré Mambé reconnaît que « les grandes avancées sociales et économiques réalisées par la Côte d’Ivoire depuis 2012, sous le leadership du Président Alassane Ouattara, ont permis une amélioration certaine de la condition des femmes dans notre pays », cependant, il a soutenu que « nous ne devons pas ignorer que des défis majeurs restent à relever si nous voulons permettre aux femmes d’occuper toute leur place dans notre société humaine, transformer leur vie au quotidien et, par ricochets, la vie de la nation ».
Il a fait savoir que Le Président de la République, Alassane Ouattara, a de tout temps inscrit au cœur de son action politique la femme, son autonomisation et son plein épanouissement : « Les femmes sont la cheville de la vision Côte d’Ivoire 2030 qui vise, notamment, à bâtir une Côte d’Ivoire solidaire, où la richesse par tête d’habitant aura de nouveau doublé, où la pauvreté aura été divisée par 2 et où l’espérance de vie aura gagné 10 ans ».
De son côté, la ministre d’État, ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto, marraine de l’évènement, a appelé à la mobilisation générale, notamment des femmes autour de la ministre en charge de la Femme pour le succès de ces assises.
Quant à la ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Nassénéba Touré, elle a dit que dans les semaines à venir, elle va parcourir les 14 Districts du pays car ces assises concernent les femmes de toutes les couches sociales.
Selon elle, à l’issue des assisses, les recommandations seront inscrites dans un livre blanc qui sera remis au Président de la République.
CICG
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.