Côte d’Ivoire/Reportage : Le majestueux géant arbre de 100 ans, une autre curiosité à Bingerville

À Bingerville, l'arbre géant de plus de 100 ans veille, raconte le vestige colonial. Imposant et résistant, ses branches, ses feuilles, son tronc et ses racines, murmurent l’histoire d’une époque centenaire. Son passé invite à la sagesse, aux visiteurs curieux.

216

Si vous êtes de passage à Bingerville(situé à 15km d’Abidjan), à quelques encablures de l’hôpital général, vous découvrirez le plus vieux et gros arbre de la ville, réputé pour avoir une durée de vie exceptionnelle de plus 100 ans. Avec son tronc robuste et son charme inégalé, cet arbre centenaire se distingue parmi ses pairs.

Situé à proximité de l’école primaire catholique St. Augustin de Bingerville, ce vénérable arbre offre un paysage magnifique le long de la rue menant à l’établissement de santé. De loin, sa silhouette imposante attire l’attention. De près, ses branches majestueuses et ses racines gigantesques parfaitement assorties ne laissent personne indifférent.

Tous les passants, sauf les habitués des lieux, sont saisis d’admiration devant cette œuvre d’art de la nature. Contrairement aux autres arbres, le fromager de plus 100 ans, situé à quelques pas de l’ancienne maison du colon français Binger (aujourd’hui transformée en auberge destinée au corps des enseignants du primaire), possède des racines bien visibles qui n’interfèrent ni avec les autres arbustes environnants, encore moins avec les habitants qui cohabitent avec lui.

 

Sa forme impose le respect, suscite l’admiration et incite les curieux à s’interroger sur sa corpulence, sa sérénité avec sa cime s’élevant à perte de vue dans le ciel.

Une septuagénaire, la veuve Ehounou, témoigne de la longévité de l’arbre, qui la replonge dans son enfance: ‘’Aujourd’hui, j’ai dépassé l’âge de 80 ans, mais je peux vous assurer que lorsque nous étions enfants, nous venions jouer sous cet arbre dont l’âge a forcément dépassé les 100ans’’, confie-t-elle. Pour elle, il s’agit d’un arbre ‘’de gentils sorciers’’, une affirmation qu’elle clame avec assurance.

Fofana Amani, jardinier et fleuriste à proximité de l’arbre de 100 ans, confirme les propos de la vieille dame : ‘’Effectivement, je vends et cultive des fleurs ici depuis 2008, et j’ai entendu dire que cet arbre est le plus ancien de Bingerville. Il a plus de 100 ans, et je peux le confirmer. J’ai eu l’occasion d’échanger avec certains notables de la communauté autochtone, qui me l’ont affirmé. C’est un arbre bienveillant. Regardez ses racines disciplinées, qui ne causent aucune gêne, ne débordent pas sur le goudron, comme si l’univers avait voulu qu’il occupe cette place. Il peut perdre toutes ses feuilles, mais celles-ci se renouvellent rapidement.’’

Tourisme et biodiversité

Le fromager centenaire attire les curieux, parmi lesquels on compte de nombreux Européens qui restent souvent émerveillés par la splendeur de cet arbre. Ils en profitent pour prendre des photos souvenirs, soit avec ses racines, soit en se rapprochant de son robuste tronc.

Le majestueux géant arbre de 100 ans à Bingerville

La préservation d’un arbre aussi ancien présente des avantages pour l’environnement. Le fleuriste ne manque pas de le souligner : ‘’Lorsque nous sommes assis sous cet arbre, nous respirons un air pur. Il nous protège des rayons brûlants du soleil grâce à son ombre bienfaisante’’, explique-t-il. Et d’ajouter :  » Pour lui témoigner notre reconnaissance, je veille toujours à éliminer les mauvaises herbes et des ordures jetés par indélicatesse qui l’entourent. En plus du nettoyage régulier effectué par les balayeuses de rue, je veille à son entretien lorsque cela est nécessaire. » Il raconte, également que l’arbre ne perd jamais ses branches en présence d’une voiture ou de passants ; il le fait discrètement, lorsque personne ne traverse la voie.

Cet arbre contribue à la biodiversité de la nature, en complément de la forêt botanique dont bénéficie Bingerville.

La main verte de la mairie

Interrogé sur l’avis de cet arbre dans sa commune, l’adjoint au maire Sylla Cheick Hamed, directeur de cabinet du maire de Bingerville, s’est fait un plaisir de nous expliquer que cet arbre séculaire fait partie du patrimoine immatériel de Bingerville  et d’ailleurs  le maire a interdit de déraciner cet arbre : « c’est un arbre qui fait partie de l’histoire de Bingerville, certaines langues disent qu’il est mystique, y’a des protecteurs de la commune à l’intérieur de cet arbre » et d’ajouter «  il a été objet d’adoration  à un moment  par la communauté autochtone. Cependant des gens ont toujours peur de cet arbre ». Ce n’est pas Célestin Akatié technicien de surface, habitué des lieux qui dira le contraire. Il dit marcher avec beaucoup de prudence lorsqu’il est de passage sous l’arbre centenaire avec un ton d’ironie. Car pour lui, c’est un arbre où siègent des êtres mystiques, selon des rumeurs.

Ben Ayoub, président de l’Ong media for change salue « tous les efforts qui ont été faits jusque-là pour prolonger la longévité de cet arbre » affirmant que « c’est une chance d’avoir des monuments comme cet arbre séculaire ».

Seulement, il déplore « un manque de publicité, de vulgarisation et de promotion » alors que c’est un patrimoine historique et culturel où l’on pourra « transmettre des valeurs générationnelles ».

Nous avons tenté de recueillir l’avis de l’Office ivoirien des parcs et réserves(OIPR), malheureusement notre démarche s’est avérée infructueuse.

Au moment où, le gouvernement fait de nombreuses campagnes de planting et de reboisement d’arbres en Côte d’Ivoire, cet arbre de plus de 100 ans peut servir d’exemple au maintien d’un environnement sain à la nouvelle génération.

MK

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.