Côte d’Ivoire / Education nationale : l’accès à l’éducation connaît des avancées dues à la politique de scolarisation obligatoire

accès à l’éducation

105
L’inspecteur général, coordonnateur général de l’Inspection générale du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation, Adama Coulibaly, a affirmé que l’accès à l’éducation connaît des avancées dues à la politique de scolarisation obligatoire.
Il intervenait, le 12 octobre 2023 à Abidjan, dans le cadre de Gouv’Space, salon d’échanges audio initié par le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), pour adresser les requêtes de la Twittosphère ivoirienne, sur les thématiques récurrentes.
« En définitive, l’accès à l’éducation en Côte d’Ivoire  connaît des avancées avec les effets induits de la politique de scolarisation obligatoire et ses mesures d’accompagnement », a relevé Adama Coulibaly.
Pour le conférencier, cette politique est portée par une loi qui stipule que la scolarisation est obligatoire pour tous les enfants des deux sexes âgés de 06 à 16 ans.
De l’avis de l’inspecteur général, cette initiative du gouvernement promeut l’équité à travers une politique sociale hardie qui permet  de donner les mêmes chances de réussite à tous les enfants.
Il a ajouté que cette politique prévoit des investissements massifs aux fins d’améliorer l’accès, le maintien et la qualité du système éducatif. Toute chose  qui a induit, selon lui, l’ouverture de collèges de proximité, le recrutement massif d’enseignants, la suppression du concours d’entrée en 6ème, etc.
Poursuivant, l’inspecteur général a indiqué que les efforts du gouvernement dans le secteur de l’éducation ont permis au pays de disposer de 4 071 écoles préscolaires dont 2 790 publiques, 1 143 privées et 138 communautaires.
Pour ce qui est des écoles primaires, la Côte d’Ivoire compte 19 470 écoles, dont 15 401 publiques, 3 431 privées et 638 communautaires.
En ce qui concerne les établissements secondaires, nous avons 3 430, dont 755 publics, 2 675 privés et 120 communautaires.

 

AMED BAMBA Source : CICG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.