L’Aéroport Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan obtient une certification en matière de gestion globale des émissions de carbone

50

« Bravo aux équipes d’Abidjan pour cette performance qui place l’Aéroport comme leader en terme d’action climatique non seulement au niveau africain mais aussi global », s’est félicité le directeur général du Conseil international des aéroports (ACI) Europe, Olivier Jankovec.

Selon une note d’information transmise mercredi 29 mai 2024 à l’AIP, pour atteindre ce résultats, AERIA a pris un engagement de réduction absolue de ses émissions, couvrant toutes les émissions de scope 1 et 2, en formulant un objectif à long terme aligné avec les trajectoires définies par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

Concrètement, la direction de l’Aéroport d’Abidjan, félicité par le secrétaire général de l’ACI Afrique, Ali Tounsi, a mis en œuvre plusieurs initiatives, notamment la réduction de la consommation de carburant des véhicules, de l’électricité utilisée pour la climatisation et l’éclairage, par l’utilisation d’énergie propre, ainsi que la réduction du temps du cycle LTO (Landing and Take Off).

AERIA a également développé le projet innovant « Soil.is » pour la gestion et la restauration des sols, permettant la séquestration naturelle de carbone sur son foncier.

Les études techniques de ce projet soutiennent quatre initiatives de restauration des terres, incluant la restauration végétale de bandes de piste sur 83 hectares, la formation des maraîchers aux pratiques agroécologiques, la restauration d’environ trois hectares de mangrove dégradée et la valorisation annuelle d’environ 900 tonnes de biodéchets en compost.

Le directeur général d’AERIA, Aka Manouan, qui exploite l’infrastructure avec l’appui technique du Groupe EGIS, a félicité tous les acteurs dont l’implication a été déterminant dans l’obtention de cette certification. Pour lui, l’une des principales priorités d’AERIA est de réduire l’impact des effets du changement climatique et de piloter la transition vers le Net Zéro Carbone à l’horizon 2050.

L’accréditation au niveau 4+ a permis à l’Aéroport d’Abidjan de réduire de 850 tonnes de CO₂ ses émissions des scopes 1 et 2 par rapport à l’année de référence. Le programme approuvé par le Conseil international des aéroports (ACI), a permis à AERIA d’éviter 16 150 tonnes d’émission de CO₂ depuis son adhésion au programme ACA en 2014. A ce jour, la société a compensé plus de 29 000 tonnes de CO₂ à travers des mécanismes reconnus au niveau international.

AERIA est membre du comité CO₂ piloté par l’Autorité nationale de l’aviation civile (ANAC), qui opère sous la supervision de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), assurant la mise en œuvre efficace des stratégies de l’organisation, notamment le document 9988 (Orientations sur l’élaboration du plan d’action des États sur les activités de réduction des émissions de CO₂).

(AIP)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.