Tchad : l’opposant Yaya Dillo parmi les morts de l’attaque à N’Djamena

Un leader de l'opposition au Tchad fait partie des personnes tuées alors qu'il menait une attaque contre l'agence de sécurité nationale dans la capitale du pays cette semaine, a déclaré le procureur de l'État jeudi.

118

Cette attaque a mis en évidence la situation précaire du Tchad, pays d’Afrique centrale, à l’approche de l’élection présidentielle prévue pour le 6 mai.

Le leader assassiné, Yaya Dillo, était le cousin de l’actuel Président et un candidat sérieux aux prochaines élections. Il dirigeait le Parti socialiste sans frontières, qui est à l’origine de l’attaque de mercredi contre l’Agence nationale de sécurité de l’État.

Le procureur de la République, Oumar Mahamat Kedelaye, a déclaré que M. Dillo faisait partie des personnes tuées, mais n’a pas précisé les circonstances de sa mort ni l’identité de l’auteur des coups de feu.

Les assaillants bien armés, à bord de plus de dix véhicules, ont pris d’assaut les bureaux de l’agence dans la capitale du pays, N’Djamena. Au moins deux douzaines de personnes ont été arrêtées et des enquêtes sont en cours, a déclaré M. Kedelaye.

Cette attaque fait suite à l’arrestation, plus tôt dans la journée de mercredi, du secrétaire aux finances du parti d’opposition, accusé d’avoir tenté d’assassiner le président de la Cour suprême du pays.

Le président intérimaire du Tchad, Mahamat Deby, a pris le pouvoir après que son père, qui a dirigé le pays pendant plus de trois décennies, a été tué en combattant les rebelles en 2021. L’année dernière, le gouvernement a annoncé qu’il prolongeait de deux ans la transition de 18 mois, ce qui a entraîné des manifestations dans tout le pays.

L’Internet a été coupé au Tchad mercredi après-midi et n’avait pas été rétabli jeudi en fin de journée.

avec Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.