Production du riz local : le Japon fait don de 3,5 milliards de FCFA d’équipements agricoles à la Côte d’Ivoire

53
 La Côte d’Ivoire veut accroître sa production en riz. Pour ce faire, une convention de partenariat pour la promotion du riz local a été signée, ce mercredi 24 janvier 2024 à Abidjan-Plateau, entre la Côte d’Ivoire et le Japon, à travers de l’Agence japonaise de Coopération internationale (JICA). La partie ivoirienne était représentée par le ministre des Finances et du Budget, Adama Coulibaly et celle du Japon par le représentant résident adjoint de la JICA, Usui Yukichi.
L’accord de partenariat d’un montant de 3,5 milliards de FCFA est un projet de don de la Coopération japonaise en équipements agricoles pour la promotion de la riziculture en Côte d’Ivoire. Les équipements sont composés entre autres, de tracteurs, de motocultures et de moissonneuses-batteuses.
Le ministre Adama Coulibaly, se réjouissant de l’excellence des relations entre les deux pays, a indiqué que cet accord vient renforcer davantage leur coopération. « Il permettra de booster la production du pays en matière de riziculture. C’est extrêmement important. Le ministre d’État, ministre de l’Agriculture tient à cela », a-t-il fait savoir.
À en croire le représentant résident adjoint de la JICA, ces équipements sont des machines de dernières générations ‘’made in Japon’’. « Elles seront adaptées aux conditions topographiques de la Côte d’Ivoire. (…) Cela va permettre de booster la productivité du riz dans les sites pilotes des régions du Bélier et du Gbêkê », a dit Usui Yukichi, non sans souligner la volonté japonaise d’étendre le projet sur tout le territoire ivoirien.
Il a rappelé que la coopération dans le domaine de la promotion du riz local entre la Côte d’Ivoire et son pays date d’une dizaine d’années. Le projet de coopération technique, a-t-il ajouté, est à « sa deuxième phase et l’une de ses composantes est la promotion de service mécanisé durable ».
Pour rappel, la Côte d’Ivoire s’est engagée à atteindre l’autosuffisance en riz à l’horizon 2030.
CICG
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.