Côte d’Ivoire/Démolition du quartier Boribana: les habitants souhaitent rencontrer le gouverneur du district d’Abidjan

102

Les habitants du quartier de Boribana ont souhaité ce lundi 08 janvier 2024 rencontrer le gouverneur du district d’Abidjan Cissé Bacongo dans le cadre du déguerpissement dudit quartier.

“Nous voulons lancer un grand message, celui de croiser le ministre du gouvernement pour lui montrer notre réalité”, a déclaré Kéita Modibo, président du comité de gestion du quartier.

« Nous n’avons pas dit que nous n’allons pas bouger. Mais nous demandons à ce que le gouvernement trouve un toit pour chacun », a indiqué Kéita Modibo qui selon lui, ce quartier à plus de 60 ans et « ne pas être démoli du jour au lendemain » .

« Nous voulons dire également merci au gouvernement d’avoir reporter le déguerpissement prévu ce lundi 08 janvier 2024. Merci à toutes ces autorités qui ont compris le cri de cœur de la population et qui ont surseoir temporairement au déguerpissement voulu”, a fait savoir le président du comité de gestion du quartier.

« Nous sommes ouverts à la discussion dira t-il et nous souhaitons une audience avec le gouverneur du district d’Abidjan pour lui donner plus d’explications sur notre situation à l’état actuel » .

« Nous avons appris de part et d’autre que nous avons été tous indemnisés. Nous disons “non”. Certes il y a une frange de la population qui a été indemnisée et cela peut représenter plus de 10% . Et tout le reste n’ont pas été indemnisés » a expliqué M. Kéita.

« Nous sommes dans un processus. Nous voulons donner quelques explications à M. Bacongo pour qu’il puisse prendre le dossier à bras le corps pour un meilleur traitement », a-t-il souligné .

A sa suite, Coulibaly Youssouf, un autre habitant de Boribana, a révélé qu’ ‘Il y a deux projets structurant dans cette zone de Boribana à savoir le projet du 4e pont et le projet de valorisation des quartiers précaires d’Abidjan qui touche sept quartiers.

« Le projet de déguerpissement va impacter plus de 72 000 personnes. Ainsi, lorsque nous allons quitter ici, nous voulons tous avoir des solutions de relogement » a dit M. Coulibaly Youssouf.

abidjan.net

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.