Côte d’Ivoire/Axe Agnibilékrou-Tanda-Bondoukou : catalyseur de la renaissance économique des régions de l’Indénié-Djuablin et du Gontougo

L'axe Agnibilékrou-Tanda-Bondoukou, dont les travaux de réhabilitation ont été lancés le 21 octobre 2020, est un maillon important dans l’essor économique des régions de l'Indénié-Djuablin et du Gontougo.

45
Construite sur un linéaire de 133 km, cette infrastructure est une œuvre majeure qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de renforcer l’accessibilité de ces zones du pays. « Cet axe routier permet de convoyer les produits dans les délais impartis, d’assurer la sécurité routière, d’assurer l’interconnexion entre les villes desservies, de réduire les coûts de transports, et de réduire le coût d’exploitation des véhicules », se réjouit Abran Yvonne.
Ce projet routier revêt un caractère structurant. Il contribue à l’amélioration de la mobilité interurbaine initiée par le gouvernement pour renforcer le bien-être des populations.  « L’ouvrage a facilité la vie des usagers. Il est possible de rallier très rapidement ces zones à forte potentialité agricole et touristique », témoigne Koffi Dongo.
Les routes sont des catalyseurs indispensables pour le développement socio-économique des régions, permettant ainsi aux habitants d’accéder aux services sociaux de base. « L’une des retombées majeures de cette voie est de favoriser le flux de bacheliers des villes voisines vers l’université de Bondoukou. Cela permet de booster le développement dans cette zone », indique Koné Zié.
D’un investissement de 41,5 milliards de FCFA, ce réseau routier constitue l’un des principaux chaînons du développement des échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire, le Burkina et le Ghana.

CICG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.