Côte d’Ivoire/Système de Transport intelligent (STI) : le dispositif de vidéo-verbalisation opérationnel le premier trimestre 2024 sur certains axes routiers principaux du pays

149
L’extension du Système de Transport intelligent (STI), à travers la vidéo-verbalisation est, à ce jour, quasiment achevée, au niveau national, avec plus de 90% de réalisation et près 81% en ce qui concerne les équipements électroniques spécifiques. De façon particulière, sur les axes Abidjan-Yamoussoukro, Yamoussoukro-Ouangolodougou, Yamoussoukro-Daloa et Abidjan-Noé, le dispositif de vidéo-verbalisation est mis en place à 100%. L’ensemble de ce système sera fonctionnel jusqu’au premier trimestre de l’année 2024.
Ces informations émanent du ministre des Transports, Amadou Koné, qui effectuait, le vendredi 29 décembre 2023 à Abidjan-Cocody II Plateaux-Vallons, dans les locaux annexes de l’Autorité de Mobilité du Grand Abidjan (AMUGA), *une visite d’imprégnation du Centre de commandement provisoire du STI.*« Pour la partie où il y a le plus de circulation, notamment entre Abidjan et Yamoussoukro, nous envisageons, avant le 10 janvier 2024, d’activer le système de vidéo-verbalisation comme cela se passe à Abidjan. Selon les statistiques, 80% des infractions sur l’autoroute Abidjan-Yamoussoukro concernent l’excès de vitesse, 16% le non-port de la ceinture de sécurité et 4% l’utilisation du téléphone au volant », a annoncé Amadou Koné.
Il s’est dit satisfait du travail et a demandé aux équipes de tout mettre en œuvre avant le début de la CAN pour activer sur ces axes la vidéo-verbalisation qui « permet, certes de verbaliser, mais d’avoir des statistiques et de planifier les actions en termes de renforcement de la sécurité routière ».
Selon le ministre, qui a indiqué que la sensibilisation va se poursuivre en 2024, l’ensemble des investissements pour cette extension du STI s’élèvent à environ 40 milliards de FCFA non seulement pour couvrir l’ensemble des axes indiqués, mais également pour construire un centre de traitement de données aussi bien pour le secteur du transport aérien, maritime que terrestre.
Sun Wei, le représentant de Huawei, entreprise partenaire STI, a révélé qu’à travers ce projet deux cycles de formation de 17 personnes ont été effectués en Chine en 2023, et que Huawei continuera à donner des formations en Chine et en Côte d’Ivoire pour le transfert des capacités.

CICG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.