Côte d’Ivoire:Dimbokro accueille les célébrations nationales de la Journée mondiale de l’alimentation les 23 et 24 novembre

Dimbokro, la capitale de la région du N’zi, abritera les festivités nationales de la Journée mondiale de l’alimentation (JMA), les 23 et 24 novembre prochain.

167
Placée sous la présidence du ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, la JMA 2023, sera consacrée à l’eau, un élément essentiel à la vie et à l’alimentation.
Le ministre d’Etat présentera, à ces festivités, les efforts de son département ministériel pour l’atteinte de la sécurité alimentaire des populations par une utilisation rationnelle de l’eau.
En effet, en 2023, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) met l’accent sur l’importance de l’utilisation de l’eau dans l’agriculture et la production, mais également dans son accès vital d’où le thème : « L’eau c’est la vie, l’eau nous nourrit. Ne laisser personne de côté ».
A travers ce thème, la FAO appelle à la sensibilisation du monde entier et à l’importance d’une gestion avisée de l’eau, car la disponibilité de cette ressource précieuse est menacée par l’accroissement rapide de la population, l’urbanisation, le développement économique et les répercussions des crises climatiques.
La JMA 2023 verra la participation effective des représentants des 3 agences des Nations Unies en Côte d’Ivoire à savoir la FAO, le FIDA et le PAM.
Plusieurs activités sont prévues durant ces deux journées, notamment des panels de réflexion, des expositions et ventes de denrées alimentaires, d’intrants et de matériels agricoles.
Rappelons que chaque année,  la FAO organise  la Journée mondiale de l’alimentation le 16 octobre, en commémoration de sa fondation en 1945. Le but est de sensibiliser l’opinion tout en incitant à l’action au profit des populations victimes de la faim et en faveur d’une alimentation plus saine pour tous.
La JMA consistera à chercher des solutions pour produire plus d’aliments et d’autres produits agricoles essentiels avec moins d’intrants, en particulier moins d’eau.
Source : CICG
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.